Recruter et bien s’entourer : la flexibilité ouvre les possibilités d’accès aux compétences, c’est aussi une source de motivation.

Il semble que le marché du recrutement se soit tendu en 2018. Il devient plus difficile d’accéder à des ressources supplémentaires, de retenir les Talents, et nombreux sont les chefs d’entreprise ou cabinets de recrutement qui en témoignent. C’est ce que nous avons constaté également : les Talents sont plus exigeants, n’acceptant pas n’importe quelle opportunité trop éloignée de chez eux, ne servant pas leur projet ou pas assez rémunératrice.

Comment tirer son épingle du jeu ? Comment attirer les bonnes personnes et comment les fidéliser, comment accéder aux bonnes compétences ? Voici deux pistes : d’une part l’accès aux compétences n’est peut-être pas qu’une histoire de recrutement et d’autre part, l’utilisation du travail flexible peut être un argument puissant pour attirer les Talents.

Le travail s’éloigne du « tout salariat » et devient multiple : entre le slashing (quand une personne a plusieurs jobs), le temps partagé, le management de transition, le free lancing… les contours du travail sont désormais plus flous, plus perméables avec la vie privée. Les personnes aspirent à davantage de confiance, d’autonomie, de responsabilisation, et souhaitent monter en compétences au cours de leurs expériences professionnelles.

Alors autant utiliser cette donne et aller rejoindre les Talents où ils sont, leur proposer des projets à leur mesure. Cela suppose un peu de créativité, mais le jeu en vaut la chandelle et au final nous obtenons des solutions souvent mieux ciselées qu’en recrutant pour des postes « classiques » (salariés, à plein temps, avec un métier particulier).

Passer par des compétences externalisées, définir un poste selon des savoir-faire et des capacités à apprendre plutôt qu’en fonction d’un métier, sont souvent des solutions très porteuses.

Mission 1 – La fonction de rédacteur de logiciel d’ancrage des connaissances est plutôt nouvelle ! Pour réussir, il faut de la rigueur, de l’écoute, un bon bagage culturel, une orthographe solide tant en français qu’en anglais, une réelle aisance informatique, un sens de la mise en page… Les missions marchant par phases d’attente puis de production intensive, il faut donc aussi que cette organisation soit compatible avec celle du Talent. Pour répondre au besoin de notre client, une StartUp dans le domaine de l’ancrage des connaissances, nous avons sélectionné des personnes issues de parcours très différents, communication, pédagogie, finance, RH, musique, marketing…

Mission 2 – David, dirigeant d’un fonds d’investissement, avait besoin de déléguer des questions RH pointues à un spécialiste. Nous avons trouvé Christophe, DRH temps partagé, qui aime construire, mettre en place et accompagner des StartUps avec sa méthode de diagnostic en 13 points et son expertise opérationnelle et stratégique. Le recours au travail flexible était donc la solution pour confier ces problématiques RH à un spécialiste, aguerri dans l’accompagnement de structures à taille humaine. Christophe aime son indépendance et ce sont avant tout les projets qui le motivent. Il intervient 1 jour par semaine sur place et une demi-journée depuis son domicile.

Il ne s’agit donc pas seulement de recrutement, mais surtout d’accès à des compétences pour aller plus loin, pour déléguer, pour répondre à une demande. Le fait de poser avant tout nos besoins, les problématiques ou tâches que nous souhaitons confier, plutôt que de raisonner en poste, en métier, en temps plein… ouvre considérablement le champ des possibles. Et cette bonne nouvelle ne vient pas seule :  si la flexibilité du travail est un moyen d’accéder à des compétences, c’est aussi une excellente source de fidélisation, donc un moyen de faire la différence dans ce marché compétitif de l’accès aux compétences !

Mission 3 – Sébastien, expert comptable, doit trouver du renfort pour sa structure en croissance. Première demande : une personne qui aurait envie d’apprendre, de soulager l’équipe de comptables d’un certain nombre de dossiers et actions, et de monter en puissance en saisie et comptabilité. Nous avons trouvé Sandrine, spécialiste du marketing, qui souhaitait travailler 4 jours par semaine. Sandrine, contente de cet équilibre, apporte au cabinet une expertise marketing bienvenue. Deuxième défi : trouver un collaborateur comptable dans un marché particulièrement tendu. Le besoin initial était un plein temps, mais c’est finalement Aude, DESCF, qui a rejoint l’équipe à 4/5ème. Son savoir-faire est précieux pour le cabinet, et l’organisation lui permet d’assurer un équilibre avec sa vie de famille.

Alors profitons de cette nouvelle donne du travail ! Saisissons cette multitude d’opportunités liée au désir d’autonomie, de travail en confiance et par projets, c’est dans l’intérêt des entreprises comme des Talents !

Marie Oliveau est fondatrice et dirigeante de Talent sur Mesure.

Depuis 2012, Talent sur Mesure accompagne des PME, TPE, Startups pour optimiser leur charge de travail, identifier les besoins, trouver les Talents correspondants. Cabinet spécialiste du travail flexible, nous accompagnons et recrutons, avec une prédilection pour les fonctions support (marketing, communication, finance, juridique, administration, RH…) et postes « atypiques » où nous recherchons davantage des compétences et une capacité à apprendre, qu’un métier.